Nos autres voyages

Eurovélo 6 2015, de Bâle à Budapest

La ville d'Ulm, en Allemagne, le long du Danube

Durant l’été 2015, nous avons décidé de nous embarquer sur l’EuroVélo 6, véloroute européenne mythique, pour rejoindre Budapest au départ de Bâle. Ce voyage est notre premier voyage à vélo « au long cours » et c’est réellement depuis  celui-ci que le virus des voyages à vélo ne nous quitte plus !

Au programme : des Biergarten, des cigognes, des capitales européennes et le majestueux Danube …

Distance1 570 km
PaysSuisse, Allemagne, Autriche, Slovaquie, Hongrie
Durée25 jours, dont 4 jours de repos et 21 jours de vélo
Difficultéfacile, itinéraire principalement plat qui longe les fleuves
Budget900 € par personne, dont 175 € par personne pour l'avion au retour (y compris 50 € de supplément vélo) et 50 € par personne pour le train à l'aller. Bon ok... on a bu pas mal de grandes bières et abusé des restaurants 😉

1. L’itinéraire

L’EuroVélo 6 est l’un des 15 itinéraires de cyclotourisme en Europe : c’est le plus abouti au moment de notre départ et certainement l’un des plus facile car il suit les fleuves.
Cet itinéraire de 3 650 km débute à Nantes et s’achève au bord de la mer Noire, en longeant la Loire, le Rhin et principalement le Danube, de sa source à son embouchure.

Ayant déjà effectué quelques portions du trajet français (le long de la Loire et dans la vallée du Doubs) et cherchant un peu d’exotisme (oui, oui, de l’exostisme !), nous avons décidé de commencer l’itinéraire en Suisse, à Bâle, et de pédaler jusqu’à Budapest.
En effet, après Budapest, l’itinéraire n’est plus aussi bien balisé qu’avant et cette ville nous semblait être une bonne destination à atteindre pour notre premier long voyage à vélo.

2. Nos coups de cœur sur l’EuroVélo 6

L’EuroVélo 6 nous a permis de découvrir l’incroyable richesse culturelle dont est faite l’Europe. Voici ici, nos coups de cœur, ponctués de quelques anecdotes qui rendent ce voyage si spécial !

♥ Bâle et les baigneurs du Rhin

Nous commençons notre voyage en Suisse, à Bâle. A la descente du train, il nous faut rejoindre le Rhin et l’itinéraire de l’EuroVélo 6. Nos premiers coups de pédales le long du Rhin nous permettent de découvrir une activité traditionnelle des Bâlois. Durant l’été, ils se laissent dériver avec le courant bien accrochés à leurs bouées gonflables. Cette pratique se clôture le 15 août de chaque année par un grande descente organisée du fleuve.

♥ Les villes fluviales d’Allemagne : Ulm et Regensburg

Au fil du Danube, nous découvrons de nombreuses villes allemandes, des villes traditionnelles mais vivantes. Nous avons par exemple adoré Ulm et Regensburg. A Ulm a lieu tous les ans la Nabada, une grande parade fluviale où chacun peut construire son radeau pour descendre le Danube : rendez-vous fin juillet pour cet événement hors du commun !

La ville de Passau, en Allemagne, le long du Danube
Costumes bavarois, au château de Vohburg an der Donau, en Allemagne
Simon essaye un autre type de monture à Bratislava, Slovaquie

♥ Les Biergarten de Bavière

Nous n’avons pas roulé un seul jour en Bavière sans profiter des joies rafraîchissantes des Biergarten. Ces « jardins de bières » étaient toujours les bienvenues après une longue journée à pédaler.

♥ Passau, à la confluence du Danube

Passau est une ville qui se situe à la confluence de trois rivières : le Danube, l’Ilz et l’Inn. Elle se situe en Bavière et à seulement quelques kilomètres de la frontière avec l’Autriche. La ville est très belle et très colorée. C’est également un point d’étape prisé pour les croisières sur le Danube. Nous nous reposons deux nuits au camping du Kanu-Club qui est plein de cyclistes ! C’est le premier camping que nous voyons avec autant de cyclistes 🙂 Nous rencontrons ici Vianney et Agnès, un couple de Picardie, qui voyage aussi jusqu’à Budapest en tandem-tricycle couché et avec qui nous pédalerons pendant presque toute la suite du voyage.

Pauline, poursuivie par un peloton, le long du Danube
Le village de Stein am Rhein, en Suisse

♥ La vallée du Wachau

La vallée du Wachau se situe en Autriche, environ 80 km avant Vienne, sur le Danube. Elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ici, le Danube serpente entre des collines où sont cultivées vignes et arbres fruitiers. Le paysage est magnifique ! Nous apercevons la belle abbaye bénédictine de Melk, qui surplombe le Danube.

♥ Vienne

Après 1 197 km, nous arrivons à Vienne, la première des trois capitale de notre voyage. Entre culture, décontraction et douceurs culinaires, nous profitons d’une journée de repos dans la ville impériale : visite du palais de la Hofburg, du château de Schönbrunn et du centre ville.

Le château de Schönbrunn, à Vienne, en Autriche
Schaffhausen, en Suisse

♥ Bratislava

Seulement 100 km après Vienne, nous passons la frontière de la Slovaquie et arrivons à Bratislava. Cette petite capitale est vraiment adorable. Nous en profitons pour goûter le plat national : le bryndzové halušky, des sortes de gnocchis avec une sauce au fromage de brebis et du lard. Bref un plat bien adapté aux besoins énergétiques des cyclistes ! Les abords de la ville nous ont par ailleurs donné un aperçu du pays : barres d’immeubles très « soviétiques » et pistes cyclables d’une qualité bien inférieure à celles d’Autriche ! Ces particularités ne manquent pas de charme et participent à notre dépaysement 🙂

♥ Budapest

Enfin, Budapest ! Après une dernière soirée festive dans un petit camping hongrois au bord du Danube, nous enfourchons nos vélos pour une dernière journée de pédalage. Nous pensons qu’il ne reste que 45 km avant l’arrivée et pédalons, nostalgique, vers la fin de notre voyage. C’est finalement après 73 km que nous arrivons devant le Parlement et sommes envahis par l’incroyable sentiment d’y être arrivé, d’avoir parcouru tous ces kilomètres à vélo ! Nous passons ensuite deux jours à Budapest, au Bikercamp, un chouette camping pour voyageurs à deux roues en pleine ville.

Après 1570 km depuis Bâle, en Suisse, nous arrivons à Budapest, en Hongrie !

3. Quand partir ?

Nous sommes partis en juillet et nous avons eu un temps magnifique. Sur toute la durée du voyage, nous avons seulement eu 2 demi-journées de pluie et beaucoup de soleil le reste du temps.

Compte-tenu du climat des pays traversés (continental), vous aurez de bonnes chances de pédaler au soleil si vous partez en été.
De plus, n’ayez pas peur de partir en pleine saison, les itinéraires sont certes fréquentés mais nous avons toujours eu de la place dans les campings.

Les chutes du Rhin, en Suisse
Un de nos plaisirs de ce voyage en vélo : les Biergaten !
Coucher de soleil sur la cathédrale de Passau, en Allemagne

4. L’organisation

Transport

Niveau transport : pour l’aller Bâle-Lyon, nous avons choisi le train et pour le retour Budapest-Lyon, nous avons choisi l’avion.
A l’aller, nous avons pris 3 TER, qui prenaient tous les vélos sans supplément et sans réservation : Lyon-Belfort, Belfort-Mulhouse et Mulhouse-Bâle. Attention, sur le site de la SNCF, ce trajet ne vous sera pas proposé, il faut donc réserver chaque billet séparément !
Pour le retour, nous avons choisi l’avion : Budapest-Bruxelles, Bruxelles-Lyon avec Bruxelles Airlines. Nous avions réservés les billets en avance, mais avions pris une marge de sécurité sur notre trajet pour être sûrs de ne pas le rater. Il a fallu bien emballer nos vélos pour qu’ils ne soient pas abîmés durant le transport.

Hébergement

Pour l’hébergement, fidèles à nos habitudes de cyclo-campeurs, nous avons dormi majoritairement en tente, dans des campings. Le long de l’EuroVélo 6, de nombreuses infrastructures sont prévues pour recevoir les campeurs : que ce soient de « vrais » campings (avec emplacements, caravanes …) ou des terrains équipés pour les campeurs (camping à la ferme, terrain de camping libre, camping dans des clubs de sports, …).
Dans certaines villes (Vienne et Bratislava), nous avions réservé des chambres sur Airbnb ce qui nous a permis de nous reposer (un vrai lit !) et de profiter de la ville en étant proche du centre.

 Orientation

Pour nous repérer, nous sommes partis avec le set de cartes BVA Rhein- & Donauradweg. Pour l’itinéraire de Bâle à Budapest, il y a 7 cartes, qui sont légères, plastifiées pour résister aux maltraitances dans un porte-carte et bien détaillées : on y trouve l’itinéraire principal, les itinéraires bis, les campings, … En revanche, les distances n’y sont pas indiquées : il faut donc les évaluer ou se contenter des panneaux indicatifs que l’on trouve tout de même assez régulièrement tout au long de l’itinéraire (surtout en Suisse, Allemagne et Autriche, beaucoup moins en Hongrie).

Le village de Laufenburg, en Allemagne, le long du Rhin

5. Notre avis général

L’EuroVélo 6 est un itinéraire facile, car principalement plat, il est également adapté aux enfants et aux familles. Le seul point négatif que nous avons noté sur ce trajet est la monotonie des paysages dans la première partie du trajet en Allemagne.

Nous avons en revanche adoré l’ambiance sur cette véloroute : nous y avons croisé de nombreux cyclotouristes (allemand, hollandais, français, …), certains avec qui nous avons pédalés pendant plusieurs jours, et avons su profiter des spécialités culinaires des pays traversés, notamment la bière pour nous réhydrater après une longue journée de pédalage !

En bref, cet itinéraire est parfait si vous voulez découvrir le voyage à vélo longue distance.


L’Eurovélo 6 en vidéo

Plus d'articles

4 Commentaires

  • Répondre
    Blandine Mas
    25 mai 2018 le 18 h 45 min

    Bonjour, Merci pour votre blog qui nous donne envie de partir le long du Danube. Nous voyons sur la photo que vous avez un vélo btwin , est-ce qu’il est assez résistant pour rouler 1500 km? Quel est le modèle?

    • Répondre
      Pauline & Simon
      25 mai 2018 le 19 h 13 min

      Bonjour,
      Nous avions tous les deux des vélos Btwin pour nos voyages le long du Danube et en Corse, nous n’avons eu aucun problème sur ces distances ! Le voyage le long du Danube n’est pas très éprouvant pour les vélos (pistes cyclables, pas de dénivelé), donc pas de souci pour nos Btwin sur 1500 km. Le modèle homme était le Riverside 3 et le modèle femme était le Riverside 5. Ces modèles ne sont font plus, mais à voir peut-être les modèles actuels chez Décathlon ou en occasion ?
      Dans tous les cas, peu importe le vélo, le voyage le long du Danube est un incontournable 🙂

  • Répondre
    Marine
    15 mars 2019 le 19 h 18 min

    Bonjour
    Je compte faire le meme trajet cette été avec mon petit garçon
    Je me demande s’il n est pas mieux de partir de budapest ?
    Pouvez vous me dire si des passages sont moins interessant pour prendre des traversées fluviales ou ferroviaires ?
    Merci pour votre blog

    • Répondre
      Pauline & Simon
      15 mars 2019 le 19 h 33 min

      Bonjour Marine,
      Super projet de faire l’Eurovélo 6 cet été 😊
      C’est une bonne idée de faire le trajet dans l’autre sens car vous vous occuperez de la logistique plus compliquée du transport des vélos au début et vous serez plus flexibles pour le retour (une fois en France ou à Bâle, il est facile de trouver des TER et pas besoin de réservation !).
      S’il y avait une partie à couper en train ce serait la Bavière, par exemple de Ulm à Regensburg (Ratisbonne) : l’EV6 sillonne à travers champs et les paysages sont assez monotones à cet endroit. Mais les villes comme Ulm et Regensburg sont très belles !

    Répondre